Casablanca, 20/04/2021 (MAP), Les ventes de voitures neuves au Maroc sont reparties de plus belle au premier trimestre de cette année, défiant les effets néfastes de la pandémie avec une progression à deux chiffres.

Après un épisode pour le moins difficile en 2020, où les concessionnaires ont fait les frais des mesures de confinement, le secteur démarre cette année sous de bons auspices et les Showrooms renouent de nouveau avec les férus de l’automobile.

D’après les statistiques de l’Association des importateurs de véhicules automobiles au Maroc (AIVAM), les ventes de voitures neuves se sont situées à 44.163 unités au titre des trois premiers mois de 2021, en progression de 37,4% par rapport à fin mars 2020.

Plusieurs marques ont vu leurs modèles gagner du terrain, à l’instar de Dacia, best seller historique du segment de “voitures particulières” (VP), qui a écoulé 11.349 unités (+25,1%) ou encore Renault et Hyundai avec 5.133 et 3.140 immatriculations.

Le concessionnaire américain Ford, dont le nouveau Kuga a été élu voiture de l’année 2021 au Maroc, a amélioré ses ventes de 75,71% à 1.172 unités, tandis que Citroën et Fiat ont réussi à écouler respectivement 1.760 et 1.258 voitures, en croissance de 11,25% et 7,16%.

Les experts joints par la MAP attribuent ces performances à l’arrivée de nouveaux modèles sur le marché domestique très attendus par les clients et la mise en place des offres promotionnelles à même de stimuler le désir d’achat chez les consommateurs.

A cet égard, le directeur général de la plateforme spécialisée “Moteur.ma”, Abderrazak Yousfi, a assuré que “de nombreuses nouveautés sont venues compléter le parc des showrooms automobiles, qui proposent une panoplie de promotions et d’offres spéciales, notamment en termes d’accompagnement à l’achat et de produits de financement à faible taux”.

La crise sanitaire n’a pas été, par ailleurs, sans conséquences sur les tendances du marché et les caractéristiques de mobilité des individus qui se méfient désormais des lieux où le risque de contamination par la Covid-19 est élevé, privilégiant les déplacements à bord de leurs voitures.

“Une récente observation a montré qu’une tendance de mobilité privée s’est significativement installée pendant la crise sanitaire et a duré même en période post Covid-19”, explique M. Yousfi, faisant état d’un nombre croissant d’acquéreurs potentiels pour qui la voiture facilitera l’observation des mesures de distanciation sociale.

De son côté, Essam Chraibi, fondateur de la plateforme Wandaloo.com, a expliqué que les ménages marocains ont majoritairement décalé leur entreprise d’achat de voiture en 2020 eu égard aux conditions difficiles de la pandémie, ce qui a influencé positivement les ventes de cette année.

“En parallèle, le client marocain, devenu de plus en plus avisé et bien informé, attendait les nombreuses nouveautés automobiles qui ont débarqué sur notre marché en 2021”, a-t-il ajouté.

Les réalisations commerciales des différentes marques tiendraient encore tête à la crise grâce à des modèles de plus en plus à la pointe de la technologie avec un esthétique, parfois à couper le souffle.

Les efforts promotionnels qui se limitaient autrefois à des remises de fin d’année et de petits cadeaux se voient largement diversifier pour s’étendre à des contrats d’entretien, des différés de remboursement et même une reprise de l’ancienne voiture rien que pour concrétiser de nouvelles ventes.

Bouton retour en haut de la page
Fermer