Le gouvernement australien a annoncé, mardi, la mise en place d’un fonds de 500 millions de dollars australiens pour aider les pays insulaire du Pacifique à faire face aux effets du changement climatique.

Ce fonds, tiré du budget déjà alloué à l’aide internationale, “devrait permettre aux îles du Pacifique d’investir dans les énergies renouvelables et de renforcer leurs capacités à lutter contre les effets du réchauffement climatique”, a souligné le Premier ministre australien, Scott Morrison, avant l’ouverture du Forum des îles du Pacifique (FIP), tenue du 13 au 16 août aux Tuvalu.

Promettant que l’Australie sera une “championne” de l’environnement dans la région, M. Morrison a affirmé que son gouvernement garantira que le Pacifique restera économiquement stable et “politiquement souverain”.

“Le Pacifique est notre maison, que nous partageons en tant que famille des Nations. Nous sommes ici pour travailler avec nos partenaires du Pacifique afin de relever les défis potentiels auxquels ils seront confrontés dans les années à venir”, a déclaré M. Morrison, ajoutant que “nous sommes engagés à ne pas seulement respecter nos obligations en matière de réduction des émissions chez nous, mais également à soutenir nos voisins et amis.”

Sous le feu des critiques pour son climatoscepticisme, l’Australie avait déjà contribué au financement de nouvelles routes et de nouveaux ponts plus résistants aux conditions météorologiques extrêmes en Papouasie-Nouvelle-Guinée, du projet hydroélectrique de la rivière Tina aux Îles Salomon et de la construction d’écoles résistantes au aléas climatiques à Kiribati.

Le gouvernement australien avait également réservé 140 millions de dollars du budget d’aide au Fonds australien de mobilisation du secteur privé pour le climat afin de mobiliser les investissements du secteur privé dans les technologies à faibles émissions pour le Pacifique et l’Asie du Sud-Est.

Bouton retour en haut de la page
Fermer