L’Organisation du traité de l’Atlantique nord (OTAN) a dénoncé mardi les attaques “inacceptables” menées par les talibans en Afghanistan.

“Le niveau actuel de la violence, lié en particulier aux attaques menées par les talibans contre les forces de défense et de sécurité nationales afghanes, demeure inacceptable, provoquant l’instabilité et minant la confiance à l’égard du processus de paix”, a souligné l’Alliance atlantique dans un communiqué.

Compte tenu du contexte sanitaire actuel, l’OTAN a, par ailleurs, relayé l’appel lancé aux talibans par les Nations Unies pour qu’ils acceptent un cessez-le-feu humanitaire s’appliquant à tous les intervenants.

L’Alliance a réaffirmé qu’un processus de paix pris en charge et dirigé par les Afghans visant à trouver une solution politique qui mette fin à des décennies de conflit est la seule manière d’apporter une paix durable au peuple afghan et d’assurer la sécurité et la stabilité à long terme en Afghanistan.

Réitérant sa détermination à contribuer à l’instauration d’un environnement propice à la réalisation de ces objectifs, l’OTAN a appelé toutes les parties à “régler rapidement les questions encore en suspens qui continuent d’empêcher l’ouverture de négociations intra-afghanes inclusives”.

L’Alliance a ajouté qu’elle “continuera de tenir des consultations et, si les conditions le permettent, d’ajuster sa présence militaire dans le pays afin d’appuyer le processus de paix, lancé suite à l’accord entre les États-Unis et les talibans et à la déclaration conjointe des États-Unis et de l’Afghanistan”.

L’Organisation a, par ailleurs, fait part de son engagement de longue date envers l’Afghanistan, le peuple afghan et les forces de sécurité afghanes, au travers de la mission “Resolute Support”, disant attendre des négociations intra-afghanes qu’elles aboutissent à un accord de paix “durable et global” qui permette de mettre fin aux violences, de protéger les droits de la population afghane dans son ensemble, femmes et enfants compris, et de garantir que l’Afghanistan ne redevienne jamais “un sanctuaire pour les terroristes”.

Les violences avaient baissé en Afghanistan depuis que les talibans ont annoncé un cessez-le-feu de trois jours, à l’occasion de la fin du mois sacré de Ramadan, mais les autorités du pays ont affirmé que les attaques ont repris ces dernières semaines.

Les derniers attentats commis dimanche et lundi par les talibans ont tué 30 membres des forces afghanes et fait des dizaines de blessées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer