Jeune certes, mais ses ambitions n’ont pas de limites. La chanteuse et compositrice marocaine Hajar Sbihi, avec comme nom artistique ASHA, ouvre la porte de la gloire en silence avec des pas lents mais sûrs.

Âgée seulement de 23 ans, Hajar est devenue, en peu de temps, la star montante de la composition et de l’interprétation en Espagne. Cette jeune talentueuse marocaine, issue de la ville de Salé, est sollicitée par les meilleurs artistes musicaux hispanophones et anglophones en Espagne et ailleurs pour composer des tubes dont le succès est amplement assuré.

Installée en Espagne en 2015 pour poursuivre ses études supérieures à l’IE University, dont les campus sont situés à Ségovie et à Madrid, Hajar a fait preuve de son don musical au sein de l’enceinte universitaire où elle a été choisie par ses collègues pour présider le Club de Musique de l’IE University.

Toutefois, Hajar, qui a découvert son amour pour la musique en faisant partie de la Chanterie de Rabat, première chorale au Maroc, a fait ses premiers pas dans l’industrie musicale en 2016/2017 lorsqu’elle a composé deux chansons pour l’album de Merche et la chanson “Lento” de Gemeliers feat, Joey Montana & Sharlene, qui est devenue un hit dans le sud de l’Espagne.

Un an plus tard, à l’âge de 20 ans, elle a connu son premier succès avec “Ya no quiero na” de Lola Indigo, qui a été certifié 3X Platine et est entré dans le Top 50 du Viral Global Spotify à la 9e place. La chanson a atteint plus de 84 millions de vues sur Youtube et est devenue virale en Espagne et en Amérique Latine.

En 2018, l’équipe de Becky G, chanteuse, rappeuse, danseuse, auteur-compositrice-interprète et actrice américaine d’origine mexicaine, a contactée la jeune marocaine pour contribuer à la composition de la chanson “Booty” qui a obtenu 3x Platine aux États-Unis et 2x Platine en Espagne.

Poursuivant sa marche triomphale, Hajar a composé en 2019 “Oye Pablo” pour Danna Paola, une actrice à succès sur Netflix et artiste numéro 1 au Mexique où la chanson est devenue 3x Platine et a été vue par 152 millions de personnes sur Youtube.

Après avoir obtenu son diplôme de IE University en juin 2019, la jeune artistique marocaine s’est consacrée entièrement à ses activités musicales pour sortir son premier single « Besame » en juin 2020, atteignant un million de visites sur Youtube et plus de 500.000 flux sur Spotify en un mois.

En septembre 2020, ASHA a écrit la chanson « Palante » qui représentera l’Espagne à l’Eurovision Junior 2020 et qui sera interprétée par Solea Fernandez.

Hajar, qui sortira son deuxième single le 23 octobre, assure que ce qu’elle est en train de vivre est un « rêve devenu réalité ».

« Mon rêve était toujours d’être une chanteuse de haut niveau, mais je n’ai jamais pensé que mon parcours allait commencer en Espagne et avec la langue espagnole », confie à la MAP la compositrice marocaine qui a participé à l’âge de 12 ans à l’interprétation de la chanson “Bokra” (demain), réalisée sous les auspices de Quincy Jones en tant que producteur, en collaboration avec Red One.

« Des fois le hasard fait bien les choses. Poursuivre mes études en Espagne m’a ouvert le chemin pour développer mes compétences musicales et graver mon nom et celui de mon pays dans un domaine marqué par une immense concurrence », relève cette Slaouie dont le regard brille d’ambition.

Malgré ses succès qui cartonnent déjà en Espagne et en Amérique Latine, Hajar voit large. « Mes ambitions ne s’arrêtent pas là. Mon objectif est de composer et chanter en français et en anglais et pourquoi pas en arabe si des projets intéressants se présentent », martèle Hajar, précisant que l’idée est de passer de l’Espagne vers l’international.

Pour conquérir les marchés musicaux francophones et anglo-saxons, ASHA, qui jouit du soutien inconditionnel de son équipe de travail et de sa famille, révèle avoir voyagé dans le monde entier pour assister à des événements aussi importants que la cérémonie des Grammy Awards et aux camps de composition pour enrichir son répertoire.

« Mes rêves sont encore plus grands et mes ambitions n’ont pas de limites. Ce n’est que le début et je vais m’efforcer de tracer un parcours professionnel sans faute pour être à la hauteur et honorer le drapeau de mon pays à l’étranger », conclut ASHA avec un enthousiasme débordant.

Bouton retour en haut de la page
Fermer