La ville de Meknès a vécu samedi au rythme de la 16ème édition du festival des jeunes musiciens dans les arts urbains.

Initiée par l’Association ‘’Maroc des talents urbains’’ sous le thème ‘’hip hop du bled’’, cette manifestation se veut une occasion pour les jeunes de mettre en valeur leurs talents artistiques dans la culture hip hop, le Rap, le Dj, le graffiti, la danse et la fusion.

Ce festival connait la participation de nombreuses troupes de divers horizons, dont ‘’Darbin’’, ‘’Khmissa”, ‘’L’Jasos”, ‘’ZR”, ’’Dj Van D”, ‘’Stylers  Crew”.

Dans une déclaration à la MAP, le directeur artistique du festival, Houcine Harbaoui, a passé en revue la riche la programmation de cette édition, mettant en relief la diversité des expressions artistiques participantes.

Mouvement culturel et social, art populaire apparu au début des années 70 dans le Etats-Unis, le Hip-hop est désormais répandu dans le monde entier, selon les organisateurs.

“Malgré le nombre croissant de pratiquants et l’intérêt réel que portent les jeunes au hip hop, nous constatons que les pratiques artistiques et culturelles liées à cette culture, née dans la rue, restent trop souvent informelles”, relèvent-ils, précisant qu’ils cherchent à ”remédier à ce manque de structuration qui constitue un frein à l’identification des acteurs qui y participent et à la valorisation de leurs initiatives’’.

Par cette action, ils souhaitent en effet mettre en réseau les différents acteurs du mouvement, leur apporter des conditions de perfectionnement et de professionnalisation et d’assurer l’interface entre ces derniers et leur environnement local, tout en diversifiant les territoires d’intervention et en  favorisant les échanges de publics.

Organisée en partenariat avec le ministère de la culture, de la jeunesse et des sports, la 16ème édition du festival des jeunes musiciens dans les arts urbains prévoit aussi des ateliers de formations animés par une pléiade de professionnels.

Bouton retour en haut de la page
Fermer