Le discours de SM le Roi Mohammed VI à l’occasion du 66ème anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple est un appel à la mobilisation qui exprime une volonté forte pour pousser le Maroc vers un avenir meilleur, a affirmé le professeur universitaire et président du Centre Marocain des études stratégiques, Mohamed Benhammou.
Dans Son discours à la nation, SM le Roi a appelé à une “révolution renouvelée et continue”, en soulignant que le Royaume a atteint une phase qui ne permet ni hésitation ni erreurs, et que toutes les compétences, forces vives et autres acteurs sont appelés à réussir cette phase et à exploiter tous les atouts afin de réussir ce nouveau décollage, a-t-il expliqué.
Le Souverain est revenu sur la phrase célèbre de feu Mohammed V, qui avait affirmé à son retour d’exil : « Sortis du petit jihad (l’épreuve de l’exil et de la recouvrement de l’indépendance), nous voilà de retour pour livrer le grand jihad (la vraie grande bataille du progrès et du développement) », a fait observer M. Benhammou.
Il a ajouté que SM le Roi a mis l’accent sur la responsabilité et l’engagement global en faveur du renouvellement du modèle de développement qui doit mettre fin aux disparités sociales et spatiales, ajoutant que le Souverain a rappelé la mise en place prochaine de la commission spéciale chargée de l’élaboration de ce modèle de développement pour laquelle le Souverain a assigné trois objectifs de réajustement, d’anticipation, de prospective pour permettre au Maroc d’aborder l’avenir avec sérénité et assurance.

Le discours Royal a également souligné la nécessité de renforcer et d’élargir la classe moyenne marocaine, tout en mettant l’accent sur la formation professionnelle, qui “s’avère d’une grande importance et joue un rôle clef dans l’intégration des jeunes dans le marché du travail”, a relevé l’universitaire.

SM le Roi a, par ailleurs, insisté sur la nécessité d’exploiter toutes les potentialités du monde rural, soulignant à cet égard que les efforts de l’Etat doivent être renforcés par des initiatives et des projets privés en “totale coordination entre les secteurs concernés”, pour une valorisation des opportunités et des potentialités dont recèlent les autres filières non-agricoles, comme le tourisme rural, le commerce et les industries du terroir, a noté M. Benhammou.

Voici deux décennies que SM le Roi Mohammed VI porte le flambeau au service du peuple et continue cette révolution qui vise à placer le citoyen de toute action et de tout développement dans une approche participative à laquelle contribue l’ensemble des citoyens et des institutions, a conclu l’universitaire.

Bouton retour en haut de la page
Fermer