Un total de sept conventions a été conclu, mardi à Rabat, entre l’Académie régionale de l’Education et de la Formation (AREF) de Rabat-Salé-Kénitra et des établissements universitaires, des conseils élus et des instituts internationaux spécialisés dans l’enseignement des langues étrangères.

La signature de ces conventions, dont la cérémonie a été présidée par le ministre de l’Education nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Saaïd Amzazi s’inscrit dans le cadre de l’ouverture de l’Académie régionale sur tous les intervenants et les établissements de la région et se veut une confirmation de sa distinction en matière de partenariats et de mobilisation autour de l’école, indique un communiqué de l’AREF Rabat-Salé-Kénitra.

Les deux premières conventions signées avec l’université Mohammed V à Rabat et l’université Ibn Tofail à Kénitra, portent sur l’échange d’expertises, la mise en exécution des programmes de formation continue, l’information et l’orientation des écoliers, l’organisation commune d’activités et de manifestations culturelles, sportives et scientifiques et le soutien de la recherche scientifique dans le domaine éducatif.

La 3-ème convention, avec l’Université Internationale de Rabat concerne, pour sa part, l’organisation des journées d’orientation et d’information au profit des élèves du baccalauréat, l’organisation de journées portes ouvertes, l’organisation d’activités culturelles et sportives, l’organisation de rencontres thématiques au profit des directeurs des lycées, l’encouragement de l’excellence, notamment au profit des élèves du monde rural et des zones précaires et le renforcement des ressources humaines et administratives en ce qui concerne la mise en œuvre de la loi cadre 17-51.

En outre, une convention cadre de coopération a été conclue avec l’Institut français de Rabat et l’Institut français de Kénitra, poursuit la même source, notant que cette convention vise la promotion de l’enseignement de la langue française et l’enseignement en langue française, le soutien et l’organisation de programmes de formation au profit des enseignants de la langue française et ceux des matières scientifiques et l’organisation du programme de lecture “Prix littérature jeunesse”.

Un mémorandum d’entente a, également, été signé avec le Conseil britannique au Maroc, dont l’objectif est de promouvoir l’enseignement de l’anglais et l’enseignement en cette langue, le développement de programmes de formation au profit des enseignants de la langue anglaise et les enseignants des matières scientifiques en anglais, le programme de connexion entre les classes, la formation sur les compétences de vie et le soutien des ressources numériques dans l’enseignement et l’apprentissage de la langue anglaise.

La sixième convention porte sur un protocole de coopération entre l’AREF et le bureau de l’ambassade d’Espagne au Maroc, ajoute le communiqué, soulignant que ce protocole concerne les domaines linguistiques, éducatifs et technologiques et prévoit la promotion de la langue espagnole, la formation des enseignants et des cadres administratifs en langue espagnole, l’appui des centres d’ouverture artistique et littéraire et la contribution à la production de ressources numériques.

S’agissant de la 7-ème convention, qui a été signée entre l’AREF et la Chambre de Commerce, d’Industrie et de Services de la Région de Rabat-Salé-Kénitra, elle vise essentiellement l’amélioration de la qualité des services fournis aux jeunes et plus jeunes bénéficiaires des centres de deuxième chance (nouvelle génération), notamment en termes de qualification professionnelle, de familiarisation professionnelle et d’orientation et d’accompagnement, afin de faciliter leur intégration socio-professionnelle.

Bouton retour en haut de la page
Fermer