Dans le cadre de l’accompagnement de l’enseignement à distance au niveau de la région de Drâa-Tafilalet, le directeur provincial de l’Education nationale à Errachidia, Mustapha El Hachimi, répond à cinq questions sur le déroulement de cette opération, le bilan de la production des ressources numériques et les classes virtuelles.

1- Comment se déroule l’opération de l’enseignement à distance au niveau de la province d’Errachidia ?

Suite à la décision du ministère de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique de suspendre les cours présentiels dans l’ensemble des établissements d’enseignement, la Direction provinciale a adopté plusieurs mesures pour faire face à cette situation exceptionnelle et à la propagation du nouveau Coronavirus (Covid-19).

L’objectif de ces mesures est de garantir la continuité pédagogique au profit des apprenants au niveau de l’ensemble des établissements de l’enseignement de la province en assurant l’enseignement à distance.

Il a été procédé, dans ce cadre, à la mobilisation et la sensibilisation de l’ensemble des acteurs éducatifs et administratifs pour adhérer pleinement à cette opération, chacun de sa position, pour mettre en œuvre le plan d’action de la Direction provinciale de l’Education nationale à Errachidia et assurer le suivi de l’engagement des établissements pour sa mise en œuvre.

Des grilles établies spécialement à cet effet et remplies par les professeurs et les directeurs des établissements chaque weekend sont exploitées. Des compétences ont été conférées aux conseils des établissements pour faire des propositions dans le cadre de l’interaction avec les particularités sociales et économiques de certains élèves.

Au vu de tout ce qui a été accompli, je peux dire que l’opération de l’enseignement à distance se déroule dans de bonnes conditions.

2 – Comment les élèves, notamment en milieu rural, affrontent les défis de l’enseignement à distance ?

Les directeurs des établissements d’enseignement dans les zones rurales d’Errachidia ont procédé, immédiatement après l’annonce de l’état d’urgence sanitaire, à la distribution des leçons au profit des élèves de ces zones qui n’ont pas accès à Internet, dans le but de leur permettre de poursuivre les cours.

Ces leçons ont été distribuées à ces élèves en coordination avec les autorités locales, qui ont aidé dans l’acheminement de ses ressources aux destinataires, tout en les exhortant à suivre les leçons diffusées quotidiennement sur les chaînes de la télévision nationale.

En plus de ces mesures importantes, nous envisageons actuellement de développer une stratégie globale visant à garantir l’égalité des chances d’apprentissage, en apportant un soutien et un renforcement pédagogique aux élèves du monde rural après la reprise des cours présentiels.

3- Les Directions de l’Education nationale au niveau de la région de Drâa-Tafialet sont fortement impliquées dans une vaste tâche de production des ressources numériques. Quel est le nombre des ressources produites par la Direction provinciale d’Errachidia ?   

Un total de 4.530 cours numériques ont été réalisés à distance via des groupes ou réseaux sociaux au niveau de la Direction provinciale de l’Education nationale à Errachidia, suite à la suspension des cours présentiels, dans le cadre des mesures préventives contre la propagation du nouveau Coronavirus.

Ces cours ont été diffusés sur les réseaux sociaux dans le cadre de l’interaction permanente avec les élèves, alors que 142 ressources numériques ont été produites et validées par le ministère de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.

Des ressources numériques portant sur l’explication et l’analyse des cours prévus dans les programmes ont été élaborés aussi, tout comme d’autres visant à aider les élèves à bâtir leurs projets personnels et à choisir leurs branches et spécialités.

4-    Quel est le degré de contribution des cadres de l’orientation éducative à cet effort exceptionnel ?

Les cadres chargés de l’orientation éducative font montre d’une interaction quotidienne directe avec les élèves, via les appels téléphoniques, les applications de communication en ligne ou les réseaux sociaux.

Cette action quotidienne, qui s’inscrit dans le cadre des mesures d’accompagnement de l’enseignement à distance, vise à assurer la continuité de l’orientation des apprenants à travers un site électronique dédié aux élèves de la troisième année du collège et du tronc commun du lycée.

5- Combien de classes virtuelles ont été créées dans le cadre de la diversification des moyens de l’enseignement à distance ?

Le nombre des classes virtuelles sur la plateforme “Tice”, adoptées par le ministère de l’Education nationale, s’est établi à 11.485.

Quelque 86.095 élèves au niveau de la Direction provinciale de l’Education nationale à Errachidia ont interagi avec les mesures adoptées dans le cadre de l’enseignement à distance.

Les mesures adoptées afin de garantir la continuité pédagogique portent aussi sur la production des ressources numériques utilisées au niveau de la Direction provinciale et dont le nombre s’est établi à 12.652 documents.

Bouton retour en haut de la page
Fermer