L’Académie régionale d’éducation et de formation (AREF) de Casablanca-Settat a tenu, mercredi, une réunion à distance consacrée au partage et à la concertation autour de la situation pédagogique et les mesures à prendre pour une meilleure préparation des examens du baccalauréat au titre de la session de juillet 2020.

La réunion, présidée par le directeur de l’AREF, Abdelmoumen Talib, est en droite ligne avec le programme arrêté par le ministère de tutelle au sujet des moyens à mettre en oeuvre pour faire réussir cette importante étape, indique un communiqué de l’Académie.

Au cours de cet échange, avec la participation du directeur adjoint, des directeurs provinciaux et des chefs de division, M. Talib a passé en revue les décisions annoncées par le ministre de l’Education nationale relatives à la gestion de cette échéance et les mesures prises pour le déroulement des examens, dans les circonstances de la pandémie du nouveau coronavirus.

L’ensemble des parties prenantes ont souligné leur engagement et leur mobilisation totales pour mener à bien ce passage pédagogique décisif, dans le strict respect du principe de l’égalité des chances, ajoute la même source, notant que l’accent à été mis sur la nécessité d’assurer les conditions à même de préserver la sécurité et la santé de l’ensemble des intervenants dans cette opération.

A cet égard, il a été convenu de prendre une série de mesures, notamment, l’utilisation des espaces ouverts comme centres d’examen (installations sportives, cours des établissements, grandes salles…). Dans le cas où ce genre de structures n’est pas disponible, il faudra se tenir à la règle de 10 candidats maximum par classe.

Il s’agira, en outre, de désinfecter toutes les installations des centres d’examen (bureaux, toilettes, couloirs, portes..), de mettre à disposition des masques et des gels désinfectants, d’observer la distanciation sociale et de mesurer la température des candidats et du personnel enseignant et administratif.

Bouton retour en haut de la page
Fermer