La ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville, Nouzha Bouchareb, a plaidé, vendredi à Ouarzazate, pour une relance “sûre et rapide” du secteur de la construction et de l’urbanisme.

Aujourd’hui, l’ensemble des acteurs de ce domaine, aussi bien les techniciens, les politiques que les professionnels, sont appelés à contribuer à l’élaboration d’une vision à même de permettre une relance “sûre, rapide et accélérée” tenant compte des spécificités de chaque région, a-t-elle dit lors d’une rencontre sur la relance du secteur de l’urbanisme et de la construction.

Rappelant que ce secteur est créateur d’emploi et offre de grandes opportunités d’investissement, Mme Bouchareb a relevé que son département se penche actuellement sur une nouvelle vision tendant à assurer l’équité entre les milieux urbain et rural pour faire des villages des espaces assurant les conditions de stabilité à leur population.

Cette nouvelle approche du ministère de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville compte accorder davantage d’intérêt aussi à la classe moyenne en matière de programmes de logement, a-t-elle poursuivi.

Mme Bouchareb a indiqué, par ailleurs, que cette rencontre à Ouarzazate avec les différents acteurs concernés a pour objet d’engager une réflexion sur les moyens de décliner la nouvelle vision du ministère au niveau provincial et de permettre au secteur de l’habitat et de l’urbanisme d’être un levier de l’économie au niveau de cette province et de la région.

Cette réunion, a-t-elle ajouté, ambitionne de soutenir les efforts et programmes de développement mis en œuvre dans le cadre des orientations clairvoyantes de SM le Roi Mohammed VI.

Elle intervient dans le cadre aussi de la poursuite des efforts et des initiatives visant la préservation et la valorisation du patrimoine matériel et immatériel du Royaume, dont les Ksours et les Kasbahs de la province de Ouarzazate sont une composante essentielle, a souligné encore Mme Bouchareb.

La valorisation des Ksours et des Kasbahs joue un rôle important en tant que levier favorisant la création d’emplois, la mise en œuvre de projets touristiques reflétant l’identité marocaine et la relance des activités des artisans affectés par la pandémie du nouveau Coronavirus, a précisé la ministre.

A cet égard, Mme Bouchareb a relevé que malgré la conjoncture difficile due à la propagation de la Covid-19 et son impact négatif sur le secteur de la construction, son département a réussi à s’adapter à cette situation, en mettant en place un plan qui a permis, durant le pic de la crise, de préserver 30% des activités et ce, grâce à la mobilisation de ses cadres et ses compétences au niveaux central, régional, provincial et local, ainsi qu’à la concertation avec les professionnels, dans le cadre d’un esprit de citoyenneté et de solidarité.

 

 

Cette pandémie a été une occasion de tirer des leçons, en mettant en avant l’importance, voire la nécessité, de l’utilisation des technologies modernes pour la numérisation des services et la simplification des procédures au profit du citoyen, a-t-elle dit.

Elle a affirmé que le secteur de l’aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville se trouve au cœur des politiques publiques, dans la mesure où il s’agit d’un domaine vital qui a un impact socioéconomique très important.

Le secteur représente 6% du PIB, emploie un million de personnes, contribue à la promotion de 80% des produits industriels et se trouve lié directement à plusieurs autres activités, dont la promotion immobilière, l’architecture ou le notariat, a rappelé Mme Bouchareb, mettant en exergue aussi son rôle social garantissant le droit constitutionnel à un logement décent.

Par la même occasion, Mme Bouchareb a présenté un exposé sur les mesures prises par son département pour la promotion du secteur de l’habitat, portant notamment sur le soutien de l’offre, la demande et l’investissement, la promotion des postes d’emploi, ainsi que la simplification des procédures d’autorisation.

De son côté, le gouverneur de la province de Ouarzazate, Abderrazak Al Mansouri, a relevé que cette réunion contribuera, sans nul doute, de manière efficace à la mobilisation de l’ensemble des partenaires et acteurs concernés par ce secteur.

Il a souligné que la province de Ouarzazate possède de grandes potentialités et connait une dynamique importante dans plusieurs secteurs, y compris celui de la construction, attirant l’attention sur certaines contraintes qui doivent être dépassées et défis à relever grâce à une intelligence collective.

Au terme de cette rencontre, deux conventions de partenariat portant respectivement sur la mise à niveau urbaine de la ville de Ouarzazate et le financement de projets d’intégration économique et de renforcement des capacités au niveau de la kasbah de Taourirt.

Ces deux accords ont été signés par la ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville, Nouzha Bouchareb, le gouverneur de la province de Ouarzazate, Abderrazak Al Mansouri, le président du Conseil de cette province, Said Afroukh, et le président du Conseil de la commune de Ouarzazate, Moulay Abderrahman Drissi.

Bouton retour en haut de la page
Fermer