Le gouvernement parallèle des jeunes a appelé, samedi à Rabat, à la création d’une chaine de télévision nationale thématique dédiée à la jeunesse.

Lors d’une conférence de presse consacrée à la présentation de propositions politiques et du bilan d’action, le chef de ce gouvernement, Ismail Hamraoui, a insisté sur la nécessité de mettre en place un tel projet médiatique afin de promouvoir le débat autour des préoccupations et attentes des jeunes, mettre en valeur leurs expériences et leurs exploits et les associer au débat public.

Dans le même sillage, il a plaidé pour l’encouragement, à travers des partenariats, du secteur privé en vue de produire un contenu médiatique en direction des jeunes et de réaliser des émissions thématiques radiotélévisées.

M. Hamraoui a également plaidé pour l’élaboration d’une loi-cadre sur les jeunes en vue d’encadrer les aspects consultatif, institutionnel et politique des divers programmes publics, relevant que le gouvernement des jeunes tend à défendre les droits sociaux, économiques et culturels des jeunes marocains, et à contribuer à la présentation des alternatives en matière de promotion du secteur de la jeunesse et d’élaboration d’un nouveau modèle de développement.

Concernant le soutien public accordé aux associations, le gouvernement des jeunes propose la mise en place d’un fonds unifié pour une meilleure gestion et plus de transparence dans l’octroi de ces subventions, outre l’amendement de la circulaire du chef du gouvernement portant sur le soutien public aux associations, en le transformant en décret en vue de revêtir un caractère obligatoire pour les départements ministériels, les établissements publics et les collectivités territoriales.

Par ailleurs, M. Hamraoui a qualifié de “positif” le bilan de la première année du 3ème mandat du gouvernement parallèle des jeunes notamment en matière d’évaluation des politiques publiques et d’élaboration d’un programme intégré dédié aux jeunes susceptible de concrétiser dans la réalité le discours politique et d’ériger les jeunes en une force de proposition active dans la vie politique.

Il a rappelé à cette occasion l’organisation de plusieurs rencontres, journées d’étude, des sessions de formation dans les différentes régions du Royaume, ainsi que la conclusion d’une série de conventions avec divers partenaires.

Crée en 2011 à l’initiative du Forum des jeunes marocains, le gouvernement parallèle des jeunes vise à contribuer à la réussite des chantiers structurants en cours et surtout à la mise en œuvre de l’ensemble des dispositions de la nouvelle Constitution, ouvrant la voie surtout à la promotion de la démocratie participative.

Bouton retour en haut de la page
Fermer