Liverpool a encore fait un grand pas vers son premier titre depuis 30 ans en Premier League en allant gagner chez son dauphin Leicester (4-0), jeudi, pour la 19e journée du championnat.

Tout juste sacrés champions du monde des clubs au Qatar, les Reds ont relégué leur plus proche poursuivant à 13 points à mi-saison.

Il reste encore une chance de voir le tenant du titre, Manchester City, reprendre le flambeau en réduisant un peu l’écart à 11 unités, en cas de succès à Wolverhampton vendredi, mais cela resterait un gouffre si on ajoute que Liverpool a un match en retard à jouer à West Ham, 17e.

Certains diront que cette victoire écrasante intervient à un moment où Leicester semble marquer le pas avec seulement un point pris sur les trois dernières journées, mais cette série compte un déplacement à Manchester City et la réception de Liverpool.

On peut d’ailleurs se demander comment l’équipe-surprise de la première moitié du championnat digèrera ce revers qui leur rappelle, si c’était nécessaire, ce qui les sépare encore des grosses écuries.

Les hommes de Jürgen Klopp se sont livrés à ce qu’il faut bien appeler une oeuvre de démolition d’une équipe réputée pour la solidité de son jeu et surtout de sa défense à 4, la meilleure d’Angleterre avant ce match, à égalité avec Liverpool.

Bouton retour en haut de la page
Fermer