Les députés allemands ont voté une motion de soutien aux programmes d’aide de la Banque centrale européenne (BCE) à la zone euro.

Adoptée à main levée par une très large majorité des députés, la motion répond aux critiques émises le 5 mai dans un arrêt de la Cour constitutionnelle allemande contre les rachats massifs de dette de la BCE au pic de la pandémie de coronavirus.

Le Parlement allemand a estimé que la BCE a, depuis le 5 mai, apporté des éléments de réponse suffisants pour démontrer “la proportionnalité” de ses décisions et le fait qu’elle pèse leurs avantages et leurs inconvénients.

“L’Allemagne a un intérêt supérieur à ce que l’avenir de la monnaie commune soit préservé”, souligne la motion.

Le texte a été soutenu par les partis de la coalition gouvernementale –conservateurs de la chancelière Angela Merkel et sociaux-démocrates — ainsi que deux groupes d’opposition, écologistes et Libéraux.

A travers les rachats de dette, publique et privée, la BCE a expliqué vouloir maintenir de bonnes conditions de financement et ainsi soulager les Etats et entreprises de la zone euro en période de crise.

La Cour constitutionnelle allemande avait estimé excessifs et pas assez “proportionnés” des programmes de rachats massifs de dette de la BCE sur les marchés.

Bouton retour en haut de la page
Fermer