Un nouveau centre médical de prise en charge des cas de contamination au nouveau coronavirus (Covid-19) a récemment vu le jour dans la localité de Cala Bonita à Al Hoceima, renforçant ainsi l’offre sanitaire dans la province.

Ce centre contribuera à alléger la pression croissante sur l’hôpital de proximité d’Imzouren, destiné à accueillir les cas de Covid-19 et à faciliter le processus de prise en charge des patients qui ne présentent aucun symptôme.

Dans une déclaration à la MAP, le délégué provincial de la Santé à Al Hoceima, Mohamed El Yeznasni, a souligné que l’ouverture de cette structure sanitaire vise à accueillir les malades qui ne présentent aucun symptôme du virus et à éviter la congestion dans l’hôpital de proximité d’Imzouren, afin de pouvoir se concentrer sur les cas qui développent des complications au virus et sont dans un état critique.

Le nouveau centre, a-t-il poursuivi, reçoit les patients atteints de Covid-19 mais qui ne présentent aucun symptôme et sont obligés de suivre le protocole sanitaire déployé par le ministère de la Santé, notant que ces malades sont soumis à une série d’analyses nécessaires et à un examen d’électrocardiogramme (ECG), afin de s’assurer de leur état de santé avant de leur autoriser de prendre leur traitement à domicile.

Concernant les personnes souffrant de maladies chroniques et présentant des symptômes, elles sont envoyées directement à l’hôpital d’Imzouren pour recevoir les traitements nécessaires et être prises en charge par les équipes médicales dans les meilleures conditions, a relevé M. El Yeznasni, faisant savoir que l’hôpital de Targuist a récemment commencé à effectuer les tests de dépistage du Covid-19 pour les cas suspects et ceux contacts, ce qui permettra d’éviter le déplacement des habitants de la ville et des zones avoisinantes vers Al Hoceima et de soutenir les efforts déployés pour lutter contre la propagation de la pandémie.

Le délégué provincial de la Santé a, par ailleurs, indiqué qu’un réservoir d’oxygène a été installé au niveau de l’hôpital d’Imzouren, dans le cadre d’une approche proactive, pour aider les patients à respirer et combler le déficit enregistré en cette substance vitale, compte tenu de la demande croissante de cette substance après la propagation de la pandémie du Covid-19.

En parallèle à l’installation de ce réservoir, les bouteilles d’oxygène existantes à l’hôpital seront conservées, pour s’assurer que la demande croissante en cette substance soit satisfaite, a-t-il conclu.

Bouton retour en haut de la page
Fermer