Une nouvelle aide financière pour Air France confrontée à des difficultés dans le contexte de crise économique induite par l’épidémie de Coronavirus, “n’est pas exclue”, a affirmé mercredi le ministre de l’Economie Bruno Le Maire.

“Le secteur aérien en Europe affronte sa crise la plus importante depuis des décennies” et la nouvelle aide apportée à Air France par l’État français dans le cadre d’un plan de recapitalisation “ne sera peut-être pas la dernière”, a indiqué le ministre français dans des déclarations relayées par les médias de l’hexagone.

Les déclarations de Bruno Le Maire interviennent au lendemain de la présentation d’un nouveau plan pour aider Air France-KLM à surmonter les conséquences de la pandémie de Covid-19, qui lui ont fait perdre 7,1 milliards d’euros l’année dernière.

Air France-KLM, qui a vu sa trésorerie fondre d’un milliard entre fin décembre et fin février, a révélé, mardi, s’attendre à une perte d’exploitation de 1,3 milliard d’euros au premier trimestre 2021.

“Nous verrons bien quelle sera la situation du secteur aérien dans les prochains mois, mais je ne dirai pas que c’est la dernière aide que nous octroyons à Air France”, a souligné le ministre.

La Commission européenne a annoncé mardi avoir approuvé le projet de la France d’accorder jusqu’à 4 milliards d’euros pour la recapitalisation de la compagnie aérienne “Air France”, à travers sa holding.

Cette opération de recapitalisation, qui inclut la conversion d’un prêt public français de 3 milliards d’euros en quasi fonds propres et une nouvelle levée de fonds d’un milliard, permettra à l’État français de plus que doubler temporairement sa participation dans l’entreprise aérienne franco-néerlandaise, à près de 30%.

Face à la crise sanitaire, qui a réduit l’activité du transport aérien à la portion congrue et creusé les pertes de toutes les compagnies, les États français et néerlandais ont octroyé en 2020 plus de 10 milliards d’euros de prêts à Air France-KLM, dont sept milliards côté français (trois milliards de prêts directs et quatre de prêts bancaires garantis).

Bouton retour en haut de la page
Fermer