Le Canada a annoncé, lundi, une aide jusqu’à 90 millions de dollars sur 3 ans en faveur de l’Office des Nations Unies pour les réfugiés palestiniens.

Ce soutien permettra de répondre aux besoins croissants des réfugiés palestiniens vulnérables dans les 5 zones d’intervention de l’Office, soit la Cisjordanie, Gaza, la Syrie, le Liban et la Jordanie, indique un communiqué du gouvernement canadien.

“Les besoins des réfugiés palestiniens sont indéniables, surtout en cette période de pandémie mondiale : ils sont confrontés à des taux élevés de pauvreté, d’insécurité alimentaire et de chômage”, a déclaré la ministre du Développement international, Karina Gould.

Il s’agit d’apporter une aide d’urgence vitale à environ 465 000 réfugiés palestiniens en Syrie et au Liban, par l’intermédiaire de l’appel à l’urgence de l’Office pour répondre à la crise régionale en Syrie, ajoute-t-on.

Cet engagement se veut en outre un complément à la réponse de l’Office à l’égard des besoins nouveaux et émergents attribuables à la pandémie de COVID-19.

“Par ailleurs, le financement du Canada renforcera les efforts déployés pour faire respecter les valeurs et les principes humanitaires des Nations Unies, dont la neutralité, aussi bien à l’interne que dans ses interventions”, souligne le communiqué.

L’Office a pour mandat d’offrir des services aux réfugiés palestiniens en Cisjordanie, à Gaza, en Syrie, au Liban et en Jordanie.

En Syrie, 91% des ménages de réfugiés palestiniens vivent dans la pauvreté absolue. Au Liban, plus de 89% des réfugiés palestiniens déplacés de Syrie ont un besoin urgent d’une aide humanitaire soutenue.

Bouton retour en haut de la page
Fermer