L’Union européenne (UE) a annoncé mercredi 52,5 millions d’euros d’aide supplémentaire en soutien à la résilience, l’emploi et à la stabilité dans la région du Sahel et du lac Tchad.

Cette aide, mobilisée au titre du fonds fiduciaire d’urgence de l’UE pour l’Afrique, est destinée à appuyer les efforts en la matière des pays de la région, dans le cadre de nouveaux programmes et d’autres en cours, a précisé la Commission européenne dans un communiqué.

“La prospérité et la sécurité de l’Union européenne sont étroitement liées à celles du Sahel”, a expliqué la commissaire européenne chargée des partenariats internationaux, Jutta Urpilainen, précisant que les nouveaux programmes approuvés au titre du fonds fiduciaire pour l’Afrique se concentreront sur le renforcement de la résilience, de l’emploi et la stabilité dans la région du Sahel et du lac Tchad, tout en contribuant à la réponse à apporter à la pandémie de coronavirus.

Plus précisément, 15 millions d’euros supplémentaires sont destinés au Mali, 15 millions au Niger, 8 millions à la Guinée, 7 millions au Burkina Faso, 4,25 millions au Tchad et plus de 3,26 millions au Sénégal.

Depuis sa création en 2015, les ressources du Fonds fiduciaire d’urgence de l’UE pour l’Afrique s’élèvent à 5 milliards d’euros. Sur ce total, près de 2,1 milliards d’euros ont été consacrés à la région du Sahel et du lac Tchad, ce qui a permis l’adoption de 105 programmes, selon l’exécutif européen.

 

Bouton retour en haut de la page
Fermer