L’Afrique du Sud fait face à un réel risque de ralentissement économique prolongé avec une aggravation du chômage et des inégalités, en cas d’échec du gouvernement de mettre en œuvre des réformes rapides, a indiqué le Fonds Monétaire International (FMI).

Le gouvernement sud-africain doit articuler, dans son prochain budget, qui sera présenté en février dernier, des mesures concrètes pour corriger la situation fiscale et stabiliser la dette, a dit le FMI dans un communiqué à l’issue d’une visite de deux semaines effectuée par une délégation de l’institution de Bretton Woods en Afrique du Sud.

Ce pays d’Afrique australe vit depuis plusieurs années au rythme d’un ralentissement alarmant. Selon les prévisions du gouvernement, le Produit Intérieur Brut du pays devra croitre de 0,5% en 2019.

Ce ralentissement a eu pour effet d’aggraver les déficits sociaux dans le pays notamment un chômage qui frappe près de 30% de la population active du pays, selon les chiffres officiels.

L’échec de mettre en œuvre les ajustements nécessaires, notamment la réforme des entreprises publiques, pourrait conduire à davantage d’érosion de la stabilité financière de l’Afrique du Sud, a dit le FMI.

Bouton retour en haut de la page
Fermer