La région du Cap, plus important hub touristique en Afrique du Sud, a enregistré une baisse de l’ordre de 10% des réservations faites par les touristes étrangers jusqu’à fin mai prochain, selon des données officielles publiées mardi.

Cette baisse est attribuée à l’épidémie du coronavirus, a dit Enver Duminy, directeur de l’office du tourisme de la province du Cap, sud-ouest de l’Afrique du Sud.

Le pays a jusqu’à présent confirmé 7 cas de Coronavirus. Les sept personnes ont fait partie d’un groupe de dix ressortissants sud-africains ayant séjourné récemment en Italie.

Par ailleurs, le responsable sud-africain a indiqué que la plus forte baisse des réservations vient de Chine, foyer l’épidémie, avec un taux d’annulation de 87%. Entre 12.000 et 13.000 touristes chinois se rendent chaque année dans la ville du Cap.

Les autres baisses des réservations sont en provenance du Royaume-Uni, de France et des Pays-Bas. La ministre sud-africaine du tourisme, Mmamoloko Kubayi-Ngubane, a exprimé, lundi, des préoccupations quant à l’impact du Coronavirus sur ce secteur clé dans ce pays en crise.

Mme Kubayi-Ngubane, qui s’exprimait lors d’une rencontre à Johannesburg, a indiqué que les pertes du secteur devront continuer à augmenter.

L’impact est clair non seulement sur le tourisme conventionnel mais également celui des affaires et des conventions, a dit la ministre qui a convoqué une réunion d’urgence avec les professionnels du secteur et l’Agence sud-africaine de tourisme (SAT).

“Malgré le fait que nous ayons eu peu de cas du coronavirus, l’industrie touristique locale subit déjà des pertes”, a ajouté la ministre, notant que le secteur sera affecté à court et moyen termes.

Bouton retour en haut de la page
Fermer