L’Union européenne (UE) a adopté un nouveau train de mesures d’aide dans le cadre de son Fonds fiduciaire d’urgence pour l’Afrique, destiné à protéger les migrants, à stabiliser les communautés locales et à combattre le Covid-19 en Afrique du Nord.

Selon un communiqué de la Commission européenne, ce train de mesures comporte de nouveaux fonds d’un montant de 80 millions d’euros, ainsi qu’un montant de 30 millions d’euros réaffecté d’actions du Fonds fiduciaire non mises en œuvre.

Dans ce cadre, trois nouveaux programmes d’aide ont été adoptés par l’UE en soutien à la Libye. Ils visent à améliorer la résilience tant des Libyens que des migrants aux défis sanitaires de la pandémie du coronavirus.

Il s’agit d’un programme de protection d’un montant de 30,2 millions d’euros qui fournira aux migrants et aux groupes vulnérables des services de protection, sous la forme d’une aide sanitaire, de produits non alimentaires, et d’une aide d’urgence en argent liquide, d’un programme “COVID-19” d’un montant de 20 millions qui renforcera les mesures de lutte immédiate contre le virus, outre un programme de stabilisation des communautés d’un montant de 25 millions destiné à poursuivre l’amélioration des conditions de vie dans les collectivités territoriales libyennes en renforçant l’accès aux services de base et aux services sociaux.

Les nouvelles mesures d’aide bénéficient également à la Tunisie, avec deux nouveaux programmes qui renforceront le soutien aux migrants et aux groupes les plus vulnérables, plus particulièrement susceptibles de souffrir de la crise actuelle.

Outre un programme de gouvernance et de protection d’un montant de 9,3 millions d’euros destiné à fournir des services de protection aux migrants vulnérables et à améliorer accès aux services de santé, l’autre programme concerne la mobilité des compétences d’un montant de 5 millions d’euros.

L’UE a également approuvé un programme régional de protection de l’enfance, d’un montant de 3,7 millions d’euros, particulièrement centré sur la Libye et l’Égypte. Ce programme vise à améliorer la protection et à accroître l’accès aux solutions durables pour les enfants et les jeunes non accompagnés et séparés le long de la route de la Méditerranée centrale.

Le Fonds fiduciaire d’urgence de l’UE pour l’Afrique a été créé en 2015 pour s’attaquer aux causes profondes de l’instabilité, des déplacements forcés et de la migration irrégulière et pour contribuer à une meilleure gestion des migrations. Le Fonds couvre trois volets: le Sahel et le lac Tchad, la Corne de l’Afrique et l’Afrique du Nord.

Bouton retour en haut de la page
Fermer