Le taux de chômage a grimpé en Afrique du Sud pour atteindre 31,1 pc de la population active du pays au premier trimestre de l’année en cours, selon les données publiées mardi par le département gouvernemental des statistiques.
Ainsi, 16,4 millions de Sud-Africains étaient sans emplois avant l’arrivée de la pandémie du Coronavirus dans le pays en mars dernier, a dit le département.
Selon les analystes, le chômage devra s’aggraver davantage en raison de la crise profonde qui frappe le pays.
Mercredi, le ministre des Finances, Tito Mboweni, présentera au parlement une loi de finances rectifiée, qui devra comprendre d’importantes réductions des dépenses publiques. Cette situation devra conduire à une hausse du chômage, estiment les analystes.
Durant les dernières semaines, les compagnies sud-africaines, bridées par la pandémie, ont continué à sabrer des milliers d’emplois. Selon certaines estimations, la crise sanitaire du Coronavirus devra pousser le chômage à des niveaux jamais égalés.
Le fléau risque fort bien d’augmenter le chômage à 50 pc de la population active, un chiffre qui donne des sueurs froides au parti du Congrès National Africain (ANC), au pouvoir depuis la fin de l’apartheid en 1994.

Bouton retour en haut de la page
Fermer