Des affrontements avec des terroristes survenus lundi à Borno, Etat du nord-est du Nigeria, ont fait dix morts dans les rangs des soldats nigérians, a-t-on indiqué mercredi de sources sécuritaires.

Les accrochages ont éclaté lorsqu’un groupe de soldats a attaqué un camp de combattants du groupe Etat islamique en Afrique de l’Ouest (Iswap, une scission de Boko Haram), dans le village d’Alagarno, dans le district de Damboa.

“Nous avons perdu dix soldats dans les combats et un militaire a été pris en otage par les terroristes”, ont indiqué des sources sécuritaires citées par les médias, ajoutant les jihadistes se sont emparés de quatre véhicules dont un camion et un véhicule blindé.

Le village d’Alagarno, à 150 km de la capitale régionale de Maiduguri, est un bastion de l’ISWAP qui a récemment multiplié ses attaques contre des civils, tuant et enlevant des gens sur les autoroutes et pillant des villages pour s’approvisionner en nourriture.

Bouton retour en haut de la page
Fermer