Rabat – Le ministre de l’Education nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, porte-parole du gouvernement, Saaid Amzazi, président de la Fédération royale marocaine du sport scolaire, et le président de la Fédération royale marocaine de football (FRMF), Fouzi Lekjaa, ont présidé, lundi à Rabat, la cérémonie de signature de plusieurs conventions de partenariat et de coopération entre le ministère et la Fédération.

Ces conventions portent sur la promotion du sport scolaire dans le domaine du football et la mise en place de cursus et filières sport-étude consacrés au football en général et féminin en particulier.

Les premier et deuxième accords de partenariat, signés entre le ministère et la FRMF, visent la promotion du football scolaire et la création de cursus sport-étude dédiés à cette discipline sportive.

Dans le cadre de l’ouverture du ministère sur les différents acteurs et intervenants et de l’élargissement du champ de ses partenariats pour promouvoir le sport scolaire et national, il a également été procédé à la signature d’une convention quadripartite de partenariat entre le ministère, la Fédération royale marocaine du sport scolaire, la FRMF et la Fondation “Sports Education Solutions”, représentée par ses co-fondateurs, Mme Bahia Ali El Himma et M. Younes Chagar, relative à la création de cursus et de filières sport-étude consacrés au football féminin.

Dans le même contexte, une convention de partenariat, s’inscrivant dans le cadre de la mise en ouvre de la seconde convention, a été signée entre l’Académie régionale de l’éducation et de la formation (AREF) de Rabat-Salé-Kénitra et les mêmes parties au sujet de la création de cursus sport-étude au niveau de cette région dédiés au football féminin.

Ces conventions permettront de consolider la coopération pour améliorer la pratique des sports concernés par ces partenariats aux niveaux local, régional, provincial, national et international, notamment pour les filles, et de dénicher les élèves talentueux à travers l’organisation de compétitions sportives selon un programme précis et la généralisation de la pratique du football au sein des établissements scolaires et de la formation des cadres.

La signature de ces conventions permettra aussi la mise en place de cursus et de filières sport-étude dans les établissements d’enseignement ou les centres de formation sportive, en plus de la qualification de l’élément humain par le biais de formations conjointes et l’échange d’expertises et d’expériences dans les domaines de l’arbitrage, de l’entraînement et de la gestion, entre autres.

Le programme sport-étude a été étendu cette année à cinq autres Académies régionales de l’éducation et de la formation, à savoir Rabat-Salé-Kénitra, Fès-Meknès, Beni Mellal-Khénifra, Marrakech-Safi et l’Oriental, à travers la création de 44 classes supplémentaires du secondaire collégial et 33 autres du secondaire qualifiant et ce, après une phase expérimentale dans les régions de Casablanca-Settat et Tanger-Tétouan-Al Hoceima en 2019-2020.

Ce programme sera généralisé à l’ensemble des Académies régionales dès la prochaine rentrée scolaire 2021-2022.

A cette occasion, M. Amzazi a indiqué, dans une déclaration à la presse, que ces conventions visent à tirer vers le haut le sport scolaire, notamment la pratique du football au sein des établissements d’enseignement, ajoutant que ces accords concerneront le football féminin en particulier en associant la Fondation “Sports Education Solutions”, ce qui aura indubitablement, a-t-il dit, une incidence positive sur le développement de ce sport.

De son côté, M. Lekjaa a affirmé que ces conventions tendent à offrir aux enfants la possibilité d’intégrer les différents niveaux de formation aussi bien au sein des clubs que des centres régionaux de formation, ou encore le Complexe Mohammed VI de football, tout en leur permettant de poursuivre leurs études dans des conditions appropriées.

Pour sa part, la co-fondatrice de la Fondation “Sports Education Solutions” a mis l’accent sur le rôle crucial du sport dans le développement humain et économique ainsi que la prospérité des peuples, ajoutant que le sport s’est hissé en tant que levier principal des politiques publiques de manière générale et des politiques sociales plus particulièrement.

Elle a précisé que la contribution de la Fondation vise l’élargissement de la base de pratique du football féminin et sa valorisation de manière à en faire un réel facteur d’intégration sociale des jeunes filles, notamment issues du milieu rural.

Ce programme constituera, de ce fait, un outil efficace afin de lutter contre le phénomène de l’abandon scolaire parmi les jeunes filles, a-t-elle souligné, notant que l’octroi de bourses d’études scolaires et universitaires constitue à ce titre une source de motivation supplémentaire susceptible d’encourager les footballeuses à continuer leurs études.

M. Younes Chagar a affirmé, quant à lui, que ces conventions permettent à la Fondation de contribuer au programme national dédié aux jeunes, ajoutant que cette vision est à même de faire du football un moyen pour améliorer la situation sociale des filles à travers tout le Royaume.

Bouton retour en haut de la page
Fermer