La Commission européenne a convenu jeudi avec les autorités grecques et les agences de l’UE, d’établir d’ici septembre 2021 un nouveau centre d’accueil pour les migrants, “conforme aux normes” sur l’île de Lesbos.

“Il s’agit d’une étape essentielle vers la résolution de la situation qui sévit sur l’île après les incendies qui ont détruit le camp de Moria en septembre”, indique un communiqué de la Commission.

A cette occasion, l’UE et la Grèce ont signé un protocole d’accord qui définit les responsabilités et les domaines de coopération respectifs entre la Commission, les autorités grecques et les agences de l’UE.

L’accord conclu, relève-t-on, s’ajoute au financement à hauteur de 121 millions d’euros accordé par l’UE à la Grèce le mois dernier pour la construction de trois centres d’accueil plus petits sur les îles de Samos, Kos et Leros, dont la mise en place sera également achevée d’ici septembre 2021.

“Avec notre accord conclu aujourd’hui, l’Europe et la Grèce travaillent main dans la main pour les habitants des îles. Nous offrirons des conditions d’accueil dignes aux migrants et aux réfugiés qui arrivent, ainsi qu’un soutien aux populations des îles grecques. Il s’agit également de mettre en place des procédures rapides et équitables, de sorte que les centres soient ce qu’ils devraient être – un arrêt temporaire seulement avant le retour ou l’intégration”, a souligné la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, citée dans le communiqué.

Selon la Commission européenne, le protocole d’accord conclu avec les autorités grecques est l’une des actions visant à faire face à la situation d’urgence engendrée par les incendies survenus dans le camp de Moria, en particulier pour venir en aide à ses anciens occupants qui se sont retrouvés sans abri. 12.362 personnes retenues dans le camp de Moria ont été immédiatement affectées. Aujourd’hui, 7.200 hommes, femmes et enfants sont hébergés sur un site temporaire.

En septembre, l’exécutif européen a annoncé la création d’une taskforce européenne chargée de résoudre la situation d’urgence à Lesbos, sur la base des principes du nouveau pacte de l’UE sur la migration et l’asile, rappelle-t-on.

Bouton retour en haut de la page
Fermer