Le partenariat stratégique Maroc-Etats Unis puise sa force de la vision éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, a affirmé le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, M. Nasser Bourita, lors de la signature, vendredi à Rabat, de la Feuille de route de coopération en matière de défense (2020-2030) entre les deux pays, se félicitant du caractère “exceptionnel” et des “succès communs” de ce partenariat qui se démarque par son dynamisme et sa vision résolument dirigée vers l’avenir.

Dans un discours prononcé à cette occasion, M. Bourita a fait observer que cet événement offre l’opportunité de se féliciter des réalisations que les deux pays ont été en mesure de concrétiser grâce à la richesse de leur partenariat stratégique englobant les volets diplomatique, de défense et économique, et les échanges culturel et humain, en faisant observer que cette Feuille de route est “opportune et pertinente à bien des égards”.

La feuille de route a été signée au siège du ministère des Affaires étrangères par le ministre Délégué auprès du Chef du gouvernement chargé de l’Administration de la défense nationale, M. Abdellatif Loudiyi, et par le Secrétaire américain à la Défense, M. Mark Esper, que M. Bourita avait reçu, Sur Très hautes Instructions de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

Le ministre a, dans ce sens, mis en avant les instruments qui permettent à ce partenariat de déployer son plein potentiel, en citant notamment le Dialogue stratégique, le Conseil Consultatif de Défense, l’accord de libre échange, l’unique en son genre dans le continent africain, outre les deux compacts du Millenium Challenge.

Et M. Bourita de souligner que “la liste de nos succès communs est longue”, adossée à un partenariat exceptionnel diversifié s’appuyant sur la fondation solide de nos valeurs communes et les intérêts que nous avons en partage, le tout puisant sa force de “la convergence de nos positons diplomatiques”.

M. Bourita a, dans ce cadre, affirmé que le partenariat Maroc-Etats Unis se distingue par son aspect visionnaire qui définit “nos objectifs communs en matière de sécurité pour les dix prochaines années et accompagne le Maroc dans ses ambitions et ses projets en cours visant la modernisation du secteur de la défense sous le leadership de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Chef Suprême et Chef d’Etat Major général des Forces Armées Royales”.

Le ministre a souligné que dans une conjoncture marquée par la recrudescence des menaces et l’émergence de nouveaux défis, “cette feuille de route reflète le leadership audacieux et proactif du Royaume du Maroc et des Etats Unis d’Amérique tel qu’exprimé par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, et le Président Donald Trump”.

Au moment où le monde croule sous les effets néfastes de la pandémie de la Covid-19 et cède aux doutes et à des appréhensions profondes concernant l’avenir, “notre feuille de route vient réaffirmer clairement que notre alliance est forte et qu’elle est là pour durer (…), et démontre que nous sommes, aujourd’hui, en quête d’une approche plus visionnaire, inscrite dans le long terme, avec pour objectif cardinal de construire la paix et la sécurité en commençant par les bases, dans le but d’assurer une stabilité durable à nos peuples”.

Le déplacement au Maroc de M. Esper intervient dans le sillage d’une séquence importante de visites de hauts responsables US notamment le Secrétaire d’Etat, Mike Pompeo, le Conseiller principal du Président Trump, Jared Kushner, le Secrétaire à la Sécurité intérieure par intérim, David Pekoske, ainsi que le Président du MCC, Sean Cairncross.

La visite de M. Esper, a poursuivi M. Bourita, offre l’opportunité de jeter un regard sur les acquis du partenariat Maroc-Etats Unis et “de se féliciter de ce qui a été réalisé”, notant que cette alliance ancienne puise sa force d’une longue histoire de soutien mutuel et d’amitié qui ne s’est jamais démentie.

Et de rappeler à cet égard la signature, en 1786, par le Sultan Mohammed III, John Adams et Thomas Jefferson du Traité d’Amitié et de Paix, qui a posé le premier cadre aux relations entre le Royaume du Maroc et les Etats Unis d’Amérique.

“Notre relation historique, s’est réjoui le ministre, a pu résister aux vicissitudes du temps, rappelant que les deux pays ont toujours été du même bord durant les grands événements ayant marqué le 20è siècle, tout en opérant une transition au 21è siècle plus forte que jamais”. Tant est si bien que le partenariat Maroc-Etats Unis a été en mesure de s’adapter face aux menaces encore plus grandes et encore plus pernicieuses que constituent le terrorisme, l’extrémisme violent, la cyber-criminalité, les trafics illicites de tous genres et le séparatisme.

Bouton retour en haut de la page
Fermer