Les Etats-Unis ont mis en garde mardi contre les “menaces envers la sécurité” posées par la Chine à l’occasion d’une visite en Inde du secrétaire d’Etat Mike Pompeo et du ministre de la Défense Mark Esper.

En signe de renforcement de leurs liens stratégiques, les deux pays doivent signer dans la journée un accord sur le partage de renseignements.

“Aujourd’hui se présente une nouvelle occasion de rapprochement pour deux grandes démocraties comme les nôtres”, a déclaré M. Pompeo avant d’entamer avec M. Esper des entretiens avec leurs homologues indiens, les ministres des Affaires extérieures Subrahmanyam Jaishankar et de la Défense Rajnath Singh.

Les deux pays ont une longue liste de questions à discuter, a poursuivi le secrétaire d’Etat: coopérer contre la pandémie de coronavirus, “contrer les menaces pour la sécurité et la liberté posées par le Parti communiste chinois” et “promouvoir la paix et la stabilité dans toute la région”.

M. Esper a souligné pour sa part que les Etats-Unis voulaient renforcer leurs liens avec l’Inde, au moment où les tensions restent fortes à sa frontière contestée avec la Chine dans l’Himalaya, afin de “répondre aux défis d’aujourd’hui et maintenir les principes d’une région indo-pacifique libre et ouverte à l’avenir”.

Lundi soir, MM. Pompeo et Esper avaient déjà souligné leur souhait d’approfondir les relations lors d’entretiens en tête-à-tête avec leurs homologues indiens. M. Jaishankar avait noté dans un tweet qu’elles “s’accroissent de manière substantielle dans tous les domaines”.

L’accord sur le partage de renseignements qui doit être signé (Basic Exchange and Cooperation Agreement) permettra aux Etats-Unis d’échanger des données ultra-secrètes provenant de satellites et capteurs qui aideront l’Inde à ajuster ses missiles et le déploiement de ses soldats.

Il autorisera également les Etats-Unis à apporter une technologie de navigation dernier cri à des avions de chasse susceptibles d’être fournis à l’Inde.

M. Esper milite pour que l’Inde achète des F-18 américains et réduise sa dépendance envers la Russie en matière d’armements. Mais l’Inde souhaite fabriquer une plus grande part d’armements chez elle et réclame des investissements.

MM. Esper et Singh “se sont réjouis de l’accroissement du partage d’information”, selon un communiqué américain. Selon le ministère indien de la Défense, les deux ministres ont discuté “de possibles nouveaux terrains de coopération” sans autres détails.

Ces dernières années, les relations avec la Chine sont devenues de plus en plus tendues avec les Etats-Unis comme l’Inde.

Les Etats-Unis sont engagés dans une intense guerre commerciale avec la Chine et multiplient les mises en garde contre la puissance économique et militaire croissante de Pékin.

New Delhi cherche des soutiens internationaux après une confrontation meurtrière avec la Chine, la première en 45 ans, en juin à leur frontière contestée au Ladakh (Nord de l’Inde).

Bouton retour en haut de la page
Fermer