Un accord sur la reprise de l’aide humanitaire, suspendue depuis le 20 juin, dans les zones contrôlées par les rebelles au Yémen a été signé entre les Houthis et les Nations unies.
L’accord prévoit notamment l’inscription dans une base biométrique des civils qui ont besoin d’aide de manière à garantir une “distribution effective et efficace” et à en “faire en profiter les plus pauvres”, précisent les médias, ajoutant que le document mentionne également une “transparence totale” pour les opérations d’enregistrement des bénéficiaires de l’aide et pour la distribution.
La finalisation de cet accord a été confirmée par les Nations Unies.
“A la suite de négociations avec les autorités basées à Sanaa, le Programme alimentaire mondial a signé un accord de haut niveau qui constitue un pas important vers l’adoption de garanties (…) de notre opération humanitaire au Yémen”, a déclaré Hervé Verhoosel, porte-parole de cette organisation de l’ONU.

Bouton retour en haut de la page
Fermer